Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/partilib/www/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2449
Communiqué de Presse : Faut-il interdire le Parti Islam ? | Parti Libertarien

Communiqué de Presse : Faut-il interdire le Parti Islam ?

Communiqué de Presse : Faut-il interdire le Parti Islam ?

Suite à la publication d’un l’article de La Libre sur le Parti Islam, peu flatteur pour les libertés individuelles, notamment sur la place des femmes sur les listes électorales, bon nombre de mandataires politiques, tous partis confondus se sont offusqués à juste de titre des propositions rétrogrades et liberticides du parti politique Islam.

 

Là où le bât blesse, c’est que la proposition du député MR Richard Miller ainsi que d’élus d’autres partis vise à vouloir interdire le Parti Islam.

 

Il est vraiment étrange pour un parti comme le MR, censé représenter l’héritage de la tradition libérale en Belgique, de s’enfermer dans des positions liberticides, peu respectueuses des libertés d’association et d’expression.

 

Que le parti Islam soit considéré comme liberticide dans ses propositions est un constat mais cela ne le différencie en rien de certaines idéologies politiques comme le fascisme ou le communisme, alors qu’il ne viendrait à l’idée de personne de vouloir interdire le PTB.

 

Le Parti Libertarien ne peut tolérer les atteintes aux droits individuels, qu’ils soient civils ou économiques et encore moins quand il s’agit de permettre à des partis politiques via le pouvoir exécutif ou législatif, de s’ingérer dans la vie de nos concitoyens.

Nous tenons à rappeler que l’autonomie de l’individu est la clé de voûte d’une société libre et c’est pourquoi nous demandons une révision de la constitution comme souhaité par le député Miller. Mais en y inscrivant plutôt la non ingérence de l’état dans la sphère privée et publique des citoyens.

 

Notre objectif est de protéger le citoyen des assauts permanents des partis politiques qui varient notamment au gré de leurs besoins afin d’exister.

 

Ce poste a été rédigé par
Les commentaires sont fermés.