Le défaut souverain de la Belgique est inévitable.

Le défaut souverain de la Belgique est inévitable.

Une carte blanche de Patrick Smets, publiée dans La Libre Belgique du samedi 5 janvier 2013.

Si la question des déficits publics est aujourd’hui au cœur de l’actualité, le problème de la dette elle-même reste tabou. Chacun veut croire que, moyennant une légère amélioration des finances publiques, la Belgique finira bien par rembourser sa dette sur le long terme. En réalité, quelques calculs simples permettent de se rendre compte qu’il est impossible d’éviter le défaut souverain.

L’illusion du remboursement