Pas d’intervention belge en Irak et en Syrie !

Pas d’intervention belge en Irak et en Syrie !

Le Parti Libertarien souhaite que la Belgique s’abstienne de toute intervention militaire en Irak et en Syrie, tant pour des questions de fond que de forme. D’une part, cette implication dans une guerre civile est inopportune, illégale et dangereuse. D’autre part, un gouvernement en affaires courantes ne dispose pas de la légitimité nécessaire pour conduire une telle action. Le vote des parlementaires ne garantit pas un contrôle démocratique suffisant sur un gouvernement qui ne bénéficie pas de la confiance des représentants du peuple.

 

Sur le fond, le Parti Libertarien rappelle qu’il y a un an, suite à l’attaque au gaz sur la Ghouta, la communauté internationale fut sur le point de s’engager militairement auprès des ses ennemis actuels. Cette péripétie prouve la complexité de la guerre civile actuelle et l’impossibilité de prendre position lorsque chaque camp compte autant d’assassins que de victimes. Pourquoi la Belgique devrait-elle prendre parti dans cette guerre lointaine ? Et qui allons-nous soutenir ? Le gouvernement irakien se résume à une bande de corrompus chiites dont la politique sectaire a créé les conditions de la crise actuelle. Sur le terrain, les troupes régulières sont depuis longtemps en déroute. Les combattants que nos frappes aériennes soutiendront appartiennent à des milices chiites formées par le Hezbollah. Quels nobles alliés que voilà ! Le soutien de circonstance aux Talibans dans les années ’90 ne nous a-t-il vraiment rien appris ? Enfin, les frappes en Syrie étant indispensables mais parfaitement illégales, nous serons obligés de les négocier avec le criminel de guerre Bashar el-Assad. Comment pourrions-nous accepter, sans débat réel, d’engager la Belgique dans cette guerre civile où nous n’avons le choix qu’entre la peste et le choléra ?

 

Par ailleurs, rien dans le droit international n’oblige la Belgique à participer à l’opération. Il n’y a pas de mandat de l’ONU et ce n’est pas une action de l’OTAN. Il s’agit d’une alliance de circonstance à laquelle la Belgique peut parfaitement choisir de ne pas prendre part. Vu la situation actuelle d’un gouvernement en affaires courantes, le Parti Libertarien estime plus conforme à l’esprit de la constitution que la Belgique s’abstienne de participer. Le déplorable précédent de la guerre en Lybie, déclenchée par le gouvernement démissionnaire Leterme-Reynders, bénéficiait encore d’un mandat de l’ONU. Ce n’est pas le cas aujourd’hui et rien ne justifie de sortir du cadre des affaires courantes. Une guerre à l’étranger est un sujet grave et qui n’a jamais été abordé lors de la dernière campagne électorale. On peut donc s’interroger sur la légitimité même du parlement de voter cette intervention. De plus, une fois le feu vert accordé par les députés, qui contrôlera l’action du gouvernement ? Comment sanctionner un ministre qui agit déjà sans disposer de la confiance du parlement ?

 

Le Parti Libertarien soutient la lutte contre le terrorisme islamiste, mais la guerre n’est pas une solution face à cette menace. Voilà dix ans que les occidentaux sont militairement actifs en Irak et nous voyons aujourd’hui combien cette action est inefficace. A-t-on instauré une démocratie stable ? Non. A-t-on apporté la paix ? Non. A-t-on réduit les risques terroristes ? Même pas !

Qui est assez naïf pour croire que quelques bombes de plus changeront la situation ? Au contraire, elles contribueront à cliver les opinions et à alimenter la haine de l’Occident qui fait le lit des terroristes. Et nous aurons peut-être un jour à payer cette nouvelle intervention militaire.

Ce poste a été rédigé par
Les commentaires sont fermés.