Faut-il donner des droits aux animaux ?

Vaste question qui nécessite d'être reformulée. Tout d'abord, on ne "donne" pas de droits. Les droits ne sont pas un cadeau offert par une autorité, c'est une réalité qui doit être reconnue par l'autorité. Les droits existent indépendamment de leur reconnaissance. Il faudrait donc demander, les animaux ont-ils des droits ? Ensuite, c'est un effet détestable de l'orgueil humain que de croire que le monde se divise en deux grandes classes, les humains d'un coté, les animaux de l'autre. En réalité, il existe toutes sortes d'animaux, dont les humains ne sont qu'une espèce. Donc, nous pouvons déjà répondre par l'affirmative. Il existe au moins une espèce animale qui possède des droits, les humains. Quant aux autres espèces, il convient de les traiter au cas par cas. D'évidence, nous ne pouvons pas traiter sur le même pied l'escargot et l'orang-outan. Je ne suis pas complètement fermé à l'idée que les grands singes jouissent de certains droits, mais je n'ai jamais approfondi le sujet. Ceci étant, dans l'énorme majorité des situations quotidiennes, par l'impossibilité d'une réciprocité dans la reconnaissance des droits, les rapports que nous entretenons avec les animaux doivent se fonder sur la morale et non sur la justice.
Ce poste a été rédigé par
Président du Parti Libertarien.
Les commentaires sont fermés.