Bonjour, vous parlez dans votre programme d’une suppression du chômage structurel par la libération du marché du travail. Mais quid du chômage temporaire? Qui payera les éventuelles allocations? Merci.

Le chômage frictionnel peut être couvert par l'épargne individuelle et le chômage conjoncturel par des sociétés de secours mutuels. Le marché, et j'y inclus syndicats et mutuelles, est capable d'assurer les risques normaux de pertes de revenus professionnels. Ce qu'il ne sera jamais capable de couvrir, c'est un chômage de masse permanent tel que l'État l'a créé. Contrairement à tous les autres partis qui ont baissé les bras et acceptent le chômage comme une fatalité, les libertariens ont la ferme volonté de revenir au plein emploi (qui n'est jamais que l'état normal dans une économie libre).
Ce poste a été rédigé par
Président du Parti Libertarien.
Les commentaires sont fermés.